vendredi 8 mai 2020

Les Prélats de Faneas - 03 - L'alliance d'Amiran

Les Prélats de Faneas - 03 - L'alliance d'Amiran
De Charlotte Abécassis Weigel

Charlotte Abécassis Weigel a publié ce troisième tome le 5 juin 2019. Auteur française, je l'ai reçu  dédicacé après ma participation au crowfounding avec plusieurs goodies. Ayant eu pas mal de Service de presse entre la sortie et maintenant, je n'ai pas pu le lire plutôt, ne voulant pas créer un retard avec mes autres partenaires, mais il me tardait de le lire.

Quatrième de couverture :

Asté et Cléora se dirigent vers le domaine des grands lacs afin de retrouver Morgana et de fortifier les pouvoirs de la larmia. Toutefois, la route vers l’aqua-monde est plus périlleuse qu’il n’y paraît. Les lacs souterrains qui abritaient jadis des villes comme Caelia se sont refermés sur eux-mêmes et le temple du Sud, Avalon, semble hors d’atteinte. Pendant que Cléora renoue difficilement avec ses origines, Noctis et Niall travaillent de concert pour réformer l’armée rebelle. Malheureusement, les factions de la résistance ont du mal à s’accorder et les tensions sont légion. Le roi Bosham, que cette rébellion excède, entend bien profiter de cette faiblesse pour en finir. Alors qu’il prépare son armée, les prélats se lancent dans une course contre la montre, espérant renforcer leurs positions avant que Maboroshi ne leur porte le coup fatal.

Mon avis :

Ce tome 3, je l'ai reçu en crowfounding, afin de pouvoir participer à sa sortie. Avec, j'ai eu des goodies, j'ai fait un article concernant sa réception, vous le retrouverez sur le blog. Comme préciser plus haut, je n'ai pas pu le lire quand je l'ai reçu, quand on est chroniqueur, il y a souvent des dates limites à respecter, et je déteste déjà être en retard pour un simple rendez-vous, alors bon, j'ai du me résoudre à le lire plus tard. C'est chose faite et je dois dire que j'en ressors vraiment chamboulée... J'ai les émotions en vrac et je voudrais la suite tout de suite maintenant, mais je sais que ce n'est pas possible.

On retrouve Astéria et Cléora à Pentagel, une ville limitrophe du domaine des grands lacs, pendant que Noctis et Sora sont resté à Delphes, pour gérer la reconstruction de la capitale après la sortie de la Tour de Babil. Contre toute attente, Kaede a suivi les deux jeunes femmes et se joint à elles pour le voyage. Ils sont à Pentagel pour chercher des oxybranchies, des appareils qui permettront à Astéria, Kaede et Kellas (le Cat-sidh (un tigre ailé)), de respirer sous l'eau. Une fois ce détail réglé, ils doivent en régler un autre : trouver le moyen d'accéder à l'aqua-monde, parce que les lacs se sont un peu asséchés et que les fleurs magiques qui permettent le passage se fanent et se meurent. Les deux femmes lient leurs pouvoirs pour palier à ce détail, et ils se rendent à Avalon, le temple du Sud, ce qui rendra Cléora tendue, elle devra retrouver ses origines mais aussi sa mère. Certains événements vont également chambouler tout ce beau programme, Maboroshi n'ayant pas dit son dernier mot. Entre tromperie, manipulation, et sentiments, beaucoup de choses vont se dérouler durant ce tome 3.

Ce tome m'a fait faire les montagnes russes. Aussi bien par rapport à la relation entre Astéria et Kaede, qui vivent à présent leur amour au grand jour, que pour les autres événements. J'ai mis un peu de temps à le lire, mais je crois que c'est parce que j'avais peur d'avancer et de découvrir ce qui allait se passer, pas dans le sens négatif du terme, je voulais juste le savourer. Ca reste un livre dense (plus de 500 pages), et pourtant, je n'avais aucune envie que ça s'arrête. Depuis que j'ai commencé à être chroniqueuse, le tome 1 de cette saga avait été mon premier coup de coeur, ça a également été le cas avec le deuxième et le troisième ne déroge pas à la règle. J'admire cette auteur, j'admire son oeuvre et je suis extrêmement heureuse d'avoir pu l'aider à travers ce crowfounding. Et pour mon plus grand bonheur, j'ai eu aussi pu la rencontrer physiquement à La Dormantastique l'année dernière. Elle fait partie de mes auteurs préférés et ce n'est pas pour rien.

Je crois que j'ai passé par pas mal d'émotions avec les trois tomes déjà sortie. Ce tome 3 me laissera en PLS, je pense que j'aurais du mal à m'en remettre, mais c'était une lecture à l'état pur. Cette fin surtout, dont je sais que je ne peux pas parler parce que je ne veux pas spoiler les gens. Mais les personnages resteront à jamais graver dans ma mémoire. Ces personnages qui sont attachants, tellement prenants et qui pourtant portent la responsabilité de sauver le monde sur leurs épaules. On comprend alors le sens du sacrifice, le sens du bien commun et de la majorité. On comprend aussi l'amour, mais aussi l'énorme courage et la détermination de tous ces personnages qui nous transportent. La presse l'appelle "La JK Rowling française" et elle vaut largement ce titre et de loin. Aussi bien pour la particularité de ses personnages, pour l'originalité de son oeuvre, mais aussi le super méchant qui prend vie dans cet univers. Maboroshi est dix, non cent fois plus complexe et développé que Voldemort peut l'être. Un méchant à l'état pur, dont on apprend plus les intentions dans ce tome. Alors est-ce que j'ose dire que cette saga vaut mille fois que les Harry Potter ? Moi je dis oui, de loin, parce que cet univers est riche, aussi bien niveau peuple, que politique, que rebondissement et des personnages. Cette saga est mon plus gros coup de coeur et le restera toujours.

Louvina

Aucun commentaire:

Publier un commentaire